Bienvenue sur le blog Gest'Europe

Obligations règlementaires

Organisation face à un cas de Covid-19 en garage
11 sep 2020

Temps de lecture : 2 min 22
1. Nommer un référent COVID
 
Il est en charge de la sécurité sanitaire des salariés. Il doit veiller au respect des gestes barrière au travail et des protocoles mis en place au sein de la société. Il est l’interlocuteur privilégié sur cette thématique pour les organismes extérieurs et les salariés.
 
De préférence, il est Sauveteur Secouriste du Travail.
 
Dans les petites entreprises, le référent COVID peut être le dirigeant.
 
Son rôle est de :
  • vérifier la disponibilité des équipements de protection individuelle
  • vérifier la disponibilité des consommables nécessaires au respect des consignes sanitaires
  • animer des réunions de sensibilisation
  • participer à la mise à jour du document unique
  • prendre en charge une personne symptomatique
 
 
2. Définir en concertation avec le médecin du travail, un protocole à suivre en cas de suspicion d’un cas de COVID-19 dans l’entreprise
 
Celui-ci doit être affiché et connu de tous.
 
Exemple de protocole :
 
En cas de suspicion d’un cas COVID en entreprise (notamment fièvre et/ou toux, difficulté respiratoire, à parler ou à avaler, perte du gout et de l’odorat) :
  • Prévenir le référent COVID
  • Se protéger :
    • Porter un masque
    • Demander à la personne de se laver les mains
    • Faire porter un masque à la personne
  • Isoler la personne dans une pièce définie au préalable (peu utilisée de préférence et aérée)
  • Appliquer les règles de distanciation et gestes barrières
  • Prévenir le responsable hiérarchique
  • En l’absence de signe de gravité, organiser le retour à la maison en s’assurant que le salarié a pris rendez-vous avec son médecin traitant dans la journée (en téléconsultation de préférence). Si le salarié n’obtient pas de rendez-vous dans la journée, contacter le médecin du travail
  • En cas de signe de gravité (difficultés respiratoires par exemple), appeler le SAMU au 15 en expliquant calmement la situation
  • Si possible, questionner le salarié pour établir la matrice des contacts
  • Après la prise en charge de la personne, prendre contact avec le service de santé au travail et suivre ses consignes, y compris pour le nettoyage et la désinfection du poste de travail et le suivi des salariés ayant été en contact avec le salarié
  • Organiser le nettoyage du poste de travail du salarié et de la pièce d’isolement :
    • Aérer la/les pièce(s)
    • Nettoyer toutes les surfaces avec un produit virucide (EN 14 476 +A2 2019) : bureau, poste de travail, matériel informatique, outils, téléphone, boitier de commande, poignées, interrupteurs, …) en portant des gants et en se lavant les mains dès leur retrait
    • Regrouper tous les déchets dans un sac poubelle fermé et utiliser la filière d’évacuation classique
 
 
3. Gérer la situation et la communication dans l’entreprise :
 
  • Organiser dans les 24h une réunion d’information commune à tous les salariés et transmettre les informations en votre possession
  • Communiquer avec les clients sur la situation suivant les recommandations du médecin du travail
  • Si le cas COVID est confirmé, l’identification et la prise en charge des contacts seront organisées par les acteurs de niveau 1 et 2 du contact-tracing (médecin traitant et/ou médecin du travail et médecins de l’Assurance maladie) ; ceux-ci pourront s’appuyer sur la matrice des contacts réalisés par le référent COVID
  • Des campagnes de dépistage peuvent être menées auprès des salariés sur décision des autorités sanitaires uniquement.
 
N'oubliez pas : votre Document Unique d'évaluation des risques professionnels doit être mis à jour en prenant en compte les changements organisationnels et techniques liés à la gestion de la pandémie de COVID-19.
 
 
Pour vous accompagner, contactez Lorie

Articles associés

Poster un commentaire

Nom :

Commentaire :