Subvention : étudions votre éligibilité

Bienvenue sur le blog Gest'Europe

Bonnes pratiques

Températures des locaux de travail en garage
08 fev 2023

Temps de lecture : 1 min 26

A l’heure où les économies d’énergie sont inévitables d’un point de vue environnemental, mais aussi d’un point de vue financier, puis-je baisser la température au sein de mon garage, et quelle est la bonne température pour les locaux de travail en garage ?

 

Quelle est la température règlementaire dans un garage automobile ?

Tout d’abord il faut savoir que le Code du Travail ne définit aucun seuil de température minimal ou maximal pour les locaux de travail. Il précise néanmoins que les locaux doivent être maintenus à une température convenable et chauffés pendant la saison froide, sans mentionner de période calendaire.

 

Quels sont les températures idéales dans un garage automobile ?

En revanche, il existe des indications sur les températures de confort préconisés pour les locaux de travail en fonction des activités réalisées, prenant en compte la dépense énergétique liée à la réalisation du travail. Ainsi la norme AFNOR X 32-203 recommande de maintenir une température ambiante comprise entre 14 et 30°C.

Pour un travail sédentaire dans un bureau (secrétaire, comptable ou commercial par exemple), il est conseillé de chauffer les locaux administratifs de travail à 20°C.

La préconisation du Gouvernement de régler le chauffage sur 19°C dans les locaux administratifs parait ainsi être un juste-milieu entre les économies d’énergie et le confort au travail.

Pour un travail avec une activité physique debout (mécanicien, carrossier-peintre par exemple), il est conseillé de chauffer les ateliers à 16°C.

Malgré ces recommandations, il n’y a pas de seuil de température en-dessous (ni au-dessus) de laquelle il est interdit de travailler. Les éléments permettant de définir la température sont : la température extérieure, la durée de travail, les équipements mis à disposition, l’âge des collaborateurs et leur ressenti, l’intensité des activités, …

Mise à part la sensation de froid ressentie par le collaborateur, il est important de rester vigilant sur les conséquences de la température de l’environnement de travail, notamment face au risque d’apparition des troubles musculo-squelettiques.

 

Pour être accompagné dans la prévention des risques de votre garage, demandez Lorie !

Articles associés

Poster un commentaire

Nom :

Commentaire :